Sandrine Moreau, Sophrologue

La fête des mères approche et vous n’avez ni cadeau, ni idée de cadeau

Cette année, offrez-lui un une parenthèse de détente

Si la fête des mères est à l’origine célébrée par les enfants – qui en profitent pour confectionner les célèbres colliers de nouilles et autres coffrets à bijoux en boite à fromage – cette  célébration fait tout de même partie des fêtes du printemps à ne pas manquer ! Après tout ce qu’elles ont fait pour nous, le temps d’une journée, les mamans sont, pour une fois, au centre de toutes les attentions !

Et même si certains ont tendance à considérer la fête des mères comme une fête commerciale, comme Noël ou la Saint Valentin : difficile de passer à côté ! D’ailleurs, la grande question qui revient chaque année  est  la  suivante :  « J’offre  quoi  pour  la  fête  des  mères ? »  Difficile  de  trouver  une idée cadeau chaque  année…  Enfant,  c’était  facile,  on  composait  un poème  de  fête  des  mères,  mais aujourd’hui, c’est plus compliqué ! Oubliez le classique bouquet de fleur,  la  bouteille de parfum, la boite de chocolats… cette année offrez un moment de bien-être à votre maman !

bon cadeau

Offrez de la détente et du bien-être ! pour en savoir plus : http://sophrologie31.net/tarifs/

D’où vient la fête des Mères ?

Une tradition qui trouve son origine dès l’Antiquité mais que l’on célèbre officiellement depuis peu.

Dans la Grèce Antique, on fêtait déjà la mère, celle de tous les dieux : Rhéa. Les Romains eux aussi rendaient hommage aux mères et aux femmes au Ve siècle avant Jésus-Christ.

D’abord une fête de la natalité

Ce n’est qu’au XIXe siècle que la fête voit le jour en France, grâce à Napoléon. Ce dernier évoque alors la création d’une fête des mères officielle, que l’on célèbrerait au printemps. En 1897, l’Alliance Nationale contre la dépopulation lance alors une idée : une fête des enfants, mettant en avant l’importance de la fécondité et les vertus de la famille. Il faudra pourtant attendre le 16 juin 1918 pour que se déroule la première « Journée des mères », à Lyon, à l’initiative du colonel de la Croix-Laval. C’est le début de la tradition.

Une journée spéciale dans notre calendrier

Le Président de la République Vincent Auriol signe le 24 mai 1950 un texte de loi instituant la fête des mères. Elle est alors définitivement fixée au dernier dimanche de mai. Si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la Fête des Mères a lieu le premier dimanche de juin.

Et dans les autres pays ?

Célébrée  à  travers  le  monde,  la  tradition  n’est  pourtant  pas  la  même  partout.

Aux Etats-Unis, c’est le deuxième dimanche de mai que les mamans sont à l’honneur. La tradition veut que l’on offre des cartes de vœux et que l’on fasse une grasse matinée… Le petit déjeuner au lit est de  rigueur !

En Espagne, « El dia de la madre » tombe le premier dimanche de mai, et c’est l’occasion pour chaque mère de se reposer. Il est de coutume que toute la famille aille au restaurant et que l’établissement offre une  fleur  à  chaque  mère.

Au  Danemark,  ce  sont  plutôt  aux  chocolats  que  les  mamans  ont  droit.  Célébrée  le  deuxième dimanche de mai, comme dans beaucoup de pays, l’événement est davantage fêté dans les petites villes que  dans  les  grandes.

En Chine, on ne célèbre sa maman que jusqu’à 35 ans. La fête, non inscrite au calendrier officiel chinois,  étant  réservée  aux  jeunes  générations.

http://www.marieclaire.fr/,fete-des-meres,20119,692471.asp

http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_des_M%C3%A8res

http://www.joyeuse-fete.com/fetedesmeres2.html

http://www.journaldesfemmes.com/maman/magazine/fete-des-meres-l-origine.shtml

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *