Mois : juillet 2014

Blog

Déménager, un stress salutaire !

Chaque nouvel habitat nous incite à nous interroger sur notre identité : « Qui suis-je ? Où en suis-je de ma vie ? Ai-je réussi ? En suis-je satisfait ? »

Après le deuil et le licenciement, le déménagement arrive, selon plusieurs études, en troisième position des facteurs de stress.

Robert-S.-Donovan
Robert-S.-Donovan

Rien d’étonnant pour la psychothérapeute Christine Ulivucci: «Un déménagement, au même titre qu’un décès ou un licenciement, réactive tout ce qui est lié à l’idée de perte. C’est un passage, un seuil à franchir. On quitte quelque chose de connu, on ferme définitivement une porte.»

« Vider les placards oblige, en quelque sorte, à revisiter son passé, les bons comme les mauvais moments. Car on ne remue pas seulement des objets mais plus encore des souvenirs. C’est une période de grande sensibilité. Trier, c’est forcément laisser une partie de soi. Cela explique d’ailleurs que beaucoup de personnes aient du mal à jeter : elles craignent d’être dépossédées d’elles-mêmes.» Néanmoins, reconnaît la psychiatre Marie-Claude Gavard, le tri possède aussi des vertus thérapeutiques, ainsi permettrait-il de s’alléger du poids du passé.

 (http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/05/01/10847-stress-demenagement)

La sophrologie peut vous accompagner durant cette période transitoire :

  • Se détendre afin de se libérer du stress
  • Profiter d’un sommeil récupérateur
  • Regarder vers l’avenir : se projeter dans son futur environnement, imaginer sa nouvelle vie, penser à l’aménagement, les couleurs, les meubles…

Je profite de cet article pour vous informer du transfert, très prochainement, de mon cabinet de sophrologie à Labège.

Blog

Sophrologie et cyclisme – Pendant la compétition

Le Tour de France 2014 a débuté le 05 juillet. C’est l’occasion de revenir sur la préparation physique et mentale des coureurs. Le cyclisme est un sport qui de plus en plus a recours à la sophrologie.

Adam Bowie via Flickr
Adam Bowie via Flickr

Le mental : Il doit être détendu, l’intérieur est calme, apaisé, et ce malgré l’enjeu. La faculté de concentration est tournée vers le présent, sur l’instant. Il n’y a pas de prise en compte du passé, ni de l’avenir. Le coureur doit avoir la capacité d’être enfermé dans une bulle tout en ayant libre accès à l’ensemble des informations extérieures et intérieures.

Le corps : les muscles qui ne sont pas directement impliqués dans l’effort musculaire et qui maintiennent la posture sont à la juste tension. Il doit y avoir de la fluidité, de la souplesse dans les mouvements. Le coureur se fait confiance et n’est pas dans l’analyse. Il est « présent », capable d’accélérer ou d’attendre patiemment si c’est nécessaire, sans se laisser déborder par des émotions ou des pensées négatives.

Le geste signal : plus le coureur avance dans l’âge et plus il a des problèmes d’asthme à l’effort. Le coureur pourra effectuer (travaillé en séance) le geste signal lorsqu’il sent la crise venir. Il se détend automatiquement et repense à tout ce qu’il doit faire pour éviter la crise.

Retrouvez le dossier complet dans Cyclism’Actu, en collaboration avec Laurent Favarel, sophrologue dans le monde du sport. Le cyclisme est un sport qui de plus en plus recourt à la sophrologie

http://www.cyclismactu.fr/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-1-4-40547.html


VIDÉO EXPLICATIVE – DYNAMISATION par Cyclismactu

http://www.cyclismactu.fr/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-2-4-40642.html


VIDÉO EXPLICATIVE – REVEIL MUSCULAIRE par Cyclismactu

http://www.cyclismactu.fr/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-3-4-40643.html


VIDÉO EXPLICATIVE – RELAXATION DYNAMIQUE par Cyclismactu

http://www.cyclismactu.fr/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-4-4-40644.html


VIDÉO EXPLICATIVE – RECUP SOMMEIL par Cyclismactu

Blog

Un niveau de testostérone en hausse chez les supporters…

À l’instar des joueurs, les supporters d’une équipe voient leurs niveaux de testostérone et de cortisol augmenter au cours d’un match de football. Cet effet est évidemment renforcé selon le niveau d’intérêt que le supporter porte à la rencontre.

Autant dire que pour une Coupe du monde, vu les enjeux, le baromètre est susceptible de monter très haut.

GRodal via Flickr
GRodal via Flickr

Une étude du « New England Journal of Medicine » a observé 4.279 patients allemands durant les précédentes Coupes du monde afin de relier stress émotionnel et événements cardiaques.

La sophrologie peut vous aider, avec des exercices simples, à vous détendre :

La première chose est d’évacuer les tensions musculaires et mentales. Pour cela, vous allez faire un exercice de contracter/relâcher qui s’appelle sophro déplacement du négatif. En position assise, vous inspirez par le nez, bloquez la respiration, contractez tout le corps, soufflez par la bouche, déplacez le négatif en poussant les bras vers l’avant comme pour jeter au loin une boule de tension.

Le deuxième exercice s’appelle la respiration apaisante. Vous allez inspirer par le nez doucement et soufflez par la bouche très lentement comme pour souffler dans une paille. A l’expiration, vous chassez toutes les tensions. Cette respiration calme le rythme cardiaque ce qui permet d’abaisser la montée d’angoisse. A faire au moment des tirs au but !!!

Daniele Zanni via Flickr
Daniele Zanni via Flickr