Mois : mai 2015

Blog

La fête des mères approche et vous n’avez ni…

Cette année, offrez-lui un une parenthèse de détente

Si la fête des mères est à l’origine célébrée par les enfants – qui en profitent pour confectionner les célèbres colliers de nouilles et autres coffrets à bijoux en boite à fromage – cette  célébration fait tout de même partie des fêtes du printemps à ne pas manquer ! Après tout ce qu’elles ont fait pour nous, le temps d’une journée, les mamans sont, pour une fois, au centre de toutes les attentions !

Et même si certains ont tendance à considérer la fête des mères comme une fête commerciale, comme Noël ou la Saint Valentin : difficile de passer à côté ! D’ailleurs, la grande question qui revient chaque année  est  la  suivante :  « J’offre  quoi  pour  la  fête  des  mères ? »  Difficile  de  trouver  une idée cadeau chaque  année…  Enfant,  c’était  facile,  on  composait  un poème  de  fête  des  mères,  mais aujourd’hui, c’est plus compliqué ! Oubliez le classique bouquet de fleur,  la  bouteille de parfum, la boite de chocolats… cette année offrez un moment de bien-être à votre maman !

bon cadeau

Offrez de la détente et du bien-être ! pour en savoir plus : http://sophrologie31.net/tarifs/

D’où vient la fête des Mères ?

Une tradition qui trouve son origine dès l’Antiquité mais que l’on célèbre officiellement depuis peu.

Dans la Grèce Antique, on fêtait déjà la mère, celle de tous les dieux : Rhéa. Les Romains eux aussi rendaient hommage aux mères et aux femmes au Ve siècle avant Jésus-Christ.

D’abord une fête de la natalité

Ce n’est qu’au XIXe siècle que la fête voit le jour en France, grâce à Napoléon. Ce dernier évoque alors la création d’une fête des mères officielle, que l’on célèbrerait au printemps. En 1897, l’Alliance Nationale contre la dépopulation lance alors une idée : une fête des enfants, mettant en avant l’importance de la fécondité et les vertus de la famille. Il faudra pourtant attendre le 16 juin 1918 pour que se déroule la première « Journée des mères », à Lyon, à l’initiative du colonel de la Croix-Laval. C’est le début de la tradition.

Une journée spéciale dans notre calendrier

Le Président de la République Vincent Auriol signe le 24 mai 1950 un texte de loi instituant la fête des mères. Elle est alors définitivement fixée au dernier dimanche de mai. Si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la Fête des Mères a lieu le premier dimanche de juin.

Et dans les autres pays ?

Célébrée  à  travers  le  monde,  la  tradition  n’est  pourtant  pas  la  même  partout.

Aux Etats-Unis, c’est le deuxième dimanche de mai que les mamans sont à l’honneur. La tradition veut que l’on offre des cartes de vœux et que l’on fasse une grasse matinée… Le petit déjeuner au lit est de  rigueur !

En Espagne, « El dia de la madre » tombe le premier dimanche de mai, et c’est l’occasion pour chaque mère de se reposer. Il est de coutume que toute la famille aille au restaurant et que l’établissement offre une  fleur  à  chaque  mère.

Au  Danemark,  ce  sont  plutôt  aux  chocolats  que  les  mamans  ont  droit.  Célébrée  le  deuxième dimanche de mai, comme dans beaucoup de pays, l’événement est davantage fêté dans les petites villes que  dans  les  grandes.

En Chine, on ne célèbre sa maman que jusqu’à 35 ans. La fête, non inscrite au calendrier officiel chinois,  étant  réservée  aux  jeunes  générations.

http://www.marieclaire.fr/,fete-des-meres,20119,692471.asp

http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_des_M%C3%A8res

http://www.joyeuse-fete.com/fetedesmeres2.html

http://www.journaldesfemmes.com/maman/magazine/fete-des-meres-l-origine.shtml

Blog

Le bonheur de rire

« L’humanité se prend trop au sérieux. C’est le péché originel de notre monde.
Si l’homme des cavernes avait su rire, le cours de l’histoire eut été changé. »

Oscar Wilde

le bonheur de rire

Le 3 mai c’est la 17e journée mondiale du rire

La journée mondiale du rire existe depuis 1998… comme les occasions de rire ne sont pas si nombreuses, profitons-en et commençons pas une devinette :

Savez-vous ce que font les Québécois chaque jour pendant 3/4 d’heure ?
– Ils se rendent au travail ?
– Ils sont inquiets à cause de la crise financière internationale ?
– Ils réfléchissent à leur menu du lendemain ?

Bien que tout cela soit possible, la réponse à la question est ailleurs : chaque jour, ils passent plus de 45 minutes à rire !

http://www.journee-mondiale.com/159/journee-mondiale-du-rire.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_internationale_du_rire

Les bienfaits du rire sur la santé

Un enfant rit en moyenne 300 à 400 fois par jour. L’adulte ne rirait lui que 20 fois par jours. Des études démontrent que les individus laissent de moins en moins de place au rire : 19 minutes en 1939, 6 minutes en 1983 et moins d’une minute aujourd’hui. Des chiffres surprenants surtout lorsqu’on sait que 7% des français prétendent ne pas rire du tout. La tendance est la même à l’échelle mondiale.

Les raisons sont difficiles à expliquer même si les rythmes de vie stressants et les conventions sociales intransigeantes induisent une pression sociale généralisée (carrière professionnelle, compétitivité, rendement, etc.). Selon les médecins, 10 à 15 minutes de rire par jour permettraient pourtant de se maintenir en bonne santé. Concrètement, le rire a des répercussions sur :

  • La douleur. En distrayant et en réduisant les tensions musculaires, le rire permet d’agir sur la douleur. Il augmente la production de catécholamines, des anti-inflammatoires aux propriétés antidépressives qui agissent comme une morphine naturelle.
  • Le système immunitaire. En riant, les échanges respiratoires sont 3 fois plus importants qu’à l’état normal. L’organisme reconstitue ainsi ses réserves en oxygène.
  • Le sommeil : en supprimant les tensions, le rire nous détend et permet de s’endormir plus facilement. Un bon remède contre l’insomnie !
  • Le stress. Le diaphragme est sollicité et la respiration est régulée lorsqu’on rit. Ainsi les tensions peuvent plus facilement être évacuées. Le rire détend grâce au sentiment de convivialité et d’humour qu’il induit.
  • Lénergie. Le rire influence l’humeur, nous rendant joyeux et énergiques. Cela peut avoir des répercussions sur notre santé psychique. En riant, l’organisme libère des endorphines qui ont un effet antidépresseur et anxiolytique.

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=zoom-therapie-par-le-rire

La thérapie par le rire 

La thérapie par le rire englobe un certain nombre de pratiques. On parlera selon le lieu de rigologie, de rigolothérapie, de yoga du rire, de gélothérapie ou encore de rirothérapie.

En France, la rigologie a été élaborée en 2002 par Corinne Cossero. Elle a fondé L’Ecole Internationale du Rire qui utilise un ensemble de techniques psycho-corporelles d’éducation émotionnelle destiné à stimuler la joie de vivre, l’optimisme, la créativité et d’une manière plus générale la bonne santé mentale, émotionnelle et physique. Ainsi des rigologues sont formés à ces pratiques jusqu’au Canada.

http://www.ecolederire.com/ 

Des études ont montré que le rire intentionnel produit les mêmes effets physiologiques et psychiques que le rire spontané. Ainsi différents outils ont été pensés :

  • Le yoga du rire. C’est une pratique développée par le Dr Madan Kataria qui affirme que le rire permet de stimuler la sécrétion d’endorphine, l’hormone du bonheur. Le yoga du rire n’utilise pas l’humour pour faire rire. Il fait appel à ce que le Dr Kataria nomme « le rire sans raison », le rire spontané de l’enfant que chaque adulte a en lui mais qu’il refoule la plupart du temps.  Une séance type comporte des exercices de rire, d’étirements, de relaxation et de respirations empruntées au yoga.
  • La Sophrologie Ludique®. Elle a été créée par Claudia Sanchez et Ricardo Lopez en 1985 à la faculté de Sophrologie sociale en Colombie. Elle est une invitation à vivre pleinement son corps et sa conscience à travers une dimension créative offerte par l’aspect ludique et une dimension profonde par la sophrologie caycedienne.
  • Les jeux. Le jeu renvoie à l’enfant, ce qui prédispose au rire. Il peut s’agir de jeux d’éveil, de coopération, de brise-glace, de détente ou d’expression. Tous permettent de lâcher prise, d’évacuer le stress et d’oublier la peur du ridicule car l’idée est belle et bien de gagner. Il permet aussi de renforcer la cohésion du groupe en créant le contact entre les uns et les autres. Cela instaure aussi un climat de confiance important pour pouvoir se vider l’esprit.
  • La méditation du rire s’effectue généralement en fin de séance de rire mais elle peut aussi se pratiquer seule. En position allongée, les participants se détendent et laissent émerger ce qu’ils ont en eux, qu’il s’agisse de rires ou de pleurs. La plupart du temps la séance se termine par un fou rire général grâce à un phénomène de contagion. Les tensions physiques et émotionnelles

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=zoom-therapie-par-le-rire-la-therapie-par-le-rire-et-ses-outils

http://www.sophrologieludique.com/

http://www.ecolederire.org

http://www.clubderire.com/

 

Piquer un fou rire avec le LOL Project

Le photographe David Ken photographie gratuitement des personnes en train d’éclater de rire et intervient en entreprise pour financer des journées LOL dans les hôpitaux, comme à Necker-Enfants malades. Un « lâcher-prise »qui fait du bien aux enfants malades comme aux soignants.

 http://www.lolproject.com/