Catégorie : Blog

Les séances de groupe de sophrologie

La sophrologie se pratique facilement en groupe

Un cours collectif présente l’avantage de la régularité. Cette pratique va vite vous devenir familière. Votre corps et votre mental mettent en place des habitudes, et vous retrouverez ensuite facilement par vous-même ces repères de détente. Un cours d’une heure permet de pratiquer plusieurs techniques.

Rendez-vous les lundis et mercredis

Rejoignez-moi tous les lundis de 19h à 20h (salle EPS de l’école élémentaire, Labège) et les mercredis de 12h15 à 13h15 (salle des fêtes, Labège).

Les cours débutent le lundi 14 septembre et le mercredi 16 septembre 2015.

Aucun matériel particulier n’est nécessaire et il est possible de faire les exercices en tenue de ville, ce qui évite de se changer lorsqu’on arrive directement de son travail.

Je vous propose 4 formules de tarif pour répondre à vos besoins : abonnement annuel ou trimestriel, carte de 10 séances ou paiement à la séance. Retrouvez toutes les informations sur les tarifs en cliquant sur le lien : http://sophrologie31.net/tarifs/seance-de-groupe

séances groupe sophrologie

Les champs d’application de la sophrologie sont nombreux :

  • prévention et gestion du stress
  • douleurs
  • troubles du sommeil
  • préparation à des événements

Vous pouvez commencer les cours à tout moment dans l’année.

Il n’y a pas cours durant les vacances scolaires.

Week-end bien-être au château!

Offrez-vous en résidentiel deux jours de détente et d’accompagnement

dans un lieu exceptionnel au coeur de la Gascogne Gersoise

à deux pas de Toulouse les 3 et 4 octobre 2015

château avec glycine

  • TESTEZ – DECOUVREZ – PRATIQUEZ

 

Gestion du stress et des émotions avec la Sophrologie, l’EFT (Emotional Freedom Technics), méditation pleine conscience, massage sonore, massages individuels (shiatsu, ayurvédique, réflexologie plantaire …)

 

  • Quatre professionnels du bien-être vous Accompagnent

Sabine Herbin, Julia Jolly, Louis Piras et Sandrine Moreau

 

  • Coût du stage : 190€

Le prix comprend l’hébergement d’une nuit au château, ainsi que tous les repas.

renseignements et réservation au 06 20 35 42 63

Château de Bouvées, 32120 Labrihe

Télécharger votre programme :Programme week end bien

aquaphobie

Peur de l’eau ? profitez de la mer cet…

5 % des personnes ont peur de l’eau et 25 % ne s’y sentent pas vraiment à l’aise.

Pour profiter pleinement des joies de la mer cet été, ayez recours à la sophrologie pour vaincre votre aquaphobie.

peur de l'eau sophrologie
La crainte de l’eau se manifeste de diverses manières :

  • on peut avoir peur de se baigner dans une eau trouble car on ne voit pas ce qu’il y a au fond
  • on peut avoir peur de nager quand on n’a pas pied
  • on peut aussi craindre de mettre la tête sous l’eau

Retrouver le plaisir de l’eau

La sophrologie apprend à la personne souffrant d’aquaphobie à gérer sa peur de l’eau. Elle peut également l’aider à déprogrammer des souvenirs négatifs anciens liés à l’eau si besoin.

Grâce à des exercices simples et accessibles à tous, la sophrologie permet ainsi de se baigner paisiblement et de retrouver du plaisir à être dans la mer.

Il faut compter entre huit à douze séances individuelles pour vaincre sa peur de l’eau, qui n’est pas une fatalité et à laquelle on peut remédier à n’importe quel âge.

Des conseils pour cet été

Si le temps vous manque d’ici vos vacances pour faire des séances de sophrologie, voici que faire pour profiter quand même des joies de la mer cet été.

  • Asseyez-vous au bord de l’eau. Laissez juste tremper vos pieds dans l’eau et appréciez les sensations que cela vous apporte : la douceur ou la fraîcheur de l’eau qui lèche vos pieds, le bruit des vagues…
  • Discutez avec quelqu’un en marchant simplement au bord de l’eau, en avançant progressivement plus profondément.
  • Fixez-vous de petits objectifs : faire une longueur dans la piscine ou nager jusqu’à la première bouée en mer. Faites-vous accompagner, ne vous baignez pas seul.
  • Portez un masque et regardez sous l’eau sans immerger votre tête afin de vous familiariser avec la sensation de l’eau sur votre visage.

Article dans Santé Magazine : http://www.santemagazine.fr/le-blog-expert-de-catherine-aliotta/peur-de-l-eau-la-sophrologie-aide-a-la-surmonter-61104.html

A vos agendas : le 11 juillet journée bien-être!

Offrez-vous un moment de détente

Avec trois autres praticiens (sophrologues, praticiens EFT, sonothérapeuthe, psychologue clinicienne thérapie cognitive et comportementale) nous vous accueillons pour TESTER – DÉCOUVRIR- PRATIQUER en ateliers collectifs et individuels : 

  • Se ressourcer au pied des arbres – Sylvothérapie
  • Se libérer de ses émotions EFT
  • Apprendre à se détendreSophrologie 
  • Mieux gérer le stressthérapie cognitive et comportementale
  • Vivre une expérience inédite avec les massages sonores
  • Apprécier un soin énergisantmassage thaï

Samedi 11 juillet, de 10h à 18h, au cœur de la Gascogne Toulousaine

Nous passerons toute la journée dans un très beau lieu, un espace vallonné et boisé de 10 hectares : nature, verdure et tranquillité. Entre ombre et lumière, verdure et sous-bois, fraîcheurs et délices, détente et convivialité !

C’est l’opportunité de se ressourcer dans la nature, de s’offrir un moment de bien-être, re-découvrir le temps de vivre simplement.

Nous avons la chance d’être accueilli dans le Camping Namasté, 31480 Puysségur. Il se trouve à 39 km au nord-ouest de Toulouse, et à 45 km au sud-ouest de Montauban.

Nous vous proposons toutes ces prestations pour 50 euros la journée, déjeuner bio compris!

Inscrivez-vous vite, réservation obligatoire

Namasté!!!

journée bien-être

Camping Namasté

Roland Garros : Tsonga, la métamorphose avec la sophrologie

Tsonga pratique la sophrologie

Lors du dernier tournoi de Roland-Garros, Tsonga a affiché un visage différent des années précédentes. Plus serein, il semblait imperméable à la pression. Le Manceau pratique la sophrologie pour harmoniser son corps et son esprit et surtout, pour chasser ses peurs et son stress. « Il s’est remis en question et surtout il s’est recentré sur lui-même, » explique Nicolas Escudé, un de ses conseillers, qui ajoute : « avant, il avait tendance à se disperser sur le terrain. Depuis le début de cette quinzaine, il a l’air d’avoir compris pas mal de choses et c’est assez remarquable. »

MaxPPP

http://www.franceinfo.fr/sports/tennis/article/roland-garros-tsonga-la-metamorphose-688458

La sophrologie pour une performance sportive optimale

Pour parvenir à un haut niveau dans de bonnes conditions, beaucoup de sportifs utilisent la sophrologie en préparation mentale. Car à ce niveau, le mental fait toute la différence. Motivation, concentration, maîtrise du stress, confiance en soi sont en effet la clé de la réussite.

Un match crucial, une pression psychologique intense, une tension musculaire excessive… Chaque sportif y est soumis et sait combien l’excès de stress peut quelques fois lui faire perdre ses moyens et faire basculer le cours des événements.

Non maîtrisé, le stress peut entraîner de nombreux facteurs d’échec, comme un rétrécissement du champ de vision, une mauvaise coordination motrice, des problèmes de timing (trop impulsif ou bien trop lent) à des moments décisifs, ou bien des pensées parasites qui viennent troubler la capacité d’action du sportif.

Pire encore, le stress est parfois à l’origine de blessures dues à une tension musculaire trop importante ou à un manque de concentration. Le travail sophrologique, en affinant les sensations, va entre autres permettre à l’athlète de gérer ce stress finement et automatiquement pour une performance optimale.

Raymond Abrezol est l’un des premiers Sophrologues à avoir utilisé les techniques de sophrologie appliquées au sport en tant que préparateur mental. Il a ainsi contribué à l’obtention de plus de 200 Médailles Olympiques et de championnats du monde grâce à la pratique de la sophro-pédagogie sportive.

Les intérêts de la sophrologie pour les sportifs

La sophrologie présente plusieurs intérêts pour le sportif qui doit accomplir des actions et des gestes très précis dans des conditions stressantes. D’un autre coté, le sportif a besoin d’un certain niveau de stress pour performer. L’idéal sera donc un stress maximal positif (ou eustress) sans basculer dans l’excès (surstress). La pratique régulière de la sophrologie permet cette gestion du stress.

La sophrologie développe également la connaissance et la maîtrise du corps, la capacité à sentir son corps et son positionnement afin de gagner en précision. Une perception fine et précise des mouvements, des accélérations, par exemple. Elle permet également de gérer son effort et de ne plus solliciter les muscles inutilement par une tension accrue et mal orientée. Le travail sur la respiration vient compléter le travail de gestion du stress en offrant d’excellents outils d’oxygénation rapide et en agissant en profondeur.

La faculté de concentration dans l’ici et maintenant, développée par la sophrologie, va permettre au sportif de ne plus être dispersé par des pensées parasites ou des éléments extérieurs perturbateurs. La compétition, dans son exigence de performance, peut avoir des conséquences sur le sportif dans son estime de soi, estime régulièrement remise en question.

Sophrologie et training mentalLe travail de confiance en soi va désamorcer les stratégies inconscientes d’échec, la motivation du sportif pourra alors exprimer son plein potentiel. Car la sophrologie permet à chacun de mieux se connaître, d’identifier ses craintes et de mieux se situer par rapport à ses objectifs, à l’adversaire, au public…

La sophrologie apprend également à reprogrammer la sensation de douleur : en se concentrant sur d’autres perceptions, en visualisant des images de bien-être, et en maîtrisant sa respiration.

Enfin, la gestion de l’émotionnel (pierre angulaire du travail de sophrologie) contribue à l’efficience du sportif qui reste concentré sur son objectif en toutes circonstances.

http://www.sport-passion.fr/conseils/sophrologie-sport.php

 

La fête des mères approche et vous n’avez ni…

Cette année, offrez-lui un une parenthèse de détente

Si la fête des mères est à l’origine célébrée par les enfants – qui en profitent pour confectionner les célèbres colliers de nouilles et autres coffrets à bijoux en boite à fromage – cette  célébration fait tout de même partie des fêtes du printemps à ne pas manquer ! Après tout ce qu’elles ont fait pour nous, le temps d’une journée, les mamans sont, pour une fois, au centre de toutes les attentions !

Et même si certains ont tendance à considérer la fête des mères comme une fête commerciale, comme Noël ou la Saint Valentin : difficile de passer à côté ! D’ailleurs, la grande question qui revient chaque année  est  la  suivante :  « J’offre  quoi  pour  la  fête  des  mères ? »  Difficile  de  trouver  une idée cadeau chaque  année…  Enfant,  c’était  facile,  on  composait  un poème  de  fête  des  mères,  mais aujourd’hui, c’est plus compliqué ! Oubliez le classique bouquet de fleur,  la  bouteille de parfum, la boite de chocolats… cette année offrez un moment de bien-être à votre maman !

bon cadeau

Offrez de la détente et du bien-être ! pour en savoir plus : http://sophrologie31.net/tarifs/

D’où vient la fête des Mères ?

Une tradition qui trouve son origine dès l’Antiquité mais que l’on célèbre officiellement depuis peu.

Dans la Grèce Antique, on fêtait déjà la mère, celle de tous les dieux : Rhéa. Les Romains eux aussi rendaient hommage aux mères et aux femmes au Ve siècle avant Jésus-Christ.

D’abord une fête de la natalité

Ce n’est qu’au XIXe siècle que la fête voit le jour en France, grâce à Napoléon. Ce dernier évoque alors la création d’une fête des mères officielle, que l’on célèbrerait au printemps. En 1897, l’Alliance Nationale contre la dépopulation lance alors une idée : une fête des enfants, mettant en avant l’importance de la fécondité et les vertus de la famille. Il faudra pourtant attendre le 16 juin 1918 pour que se déroule la première « Journée des mères », à Lyon, à l’initiative du colonel de la Croix-Laval. C’est le début de la tradition.

Une journée spéciale dans notre calendrier

Le Président de la République Vincent Auriol signe le 24 mai 1950 un texte de loi instituant la fête des mères. Elle est alors définitivement fixée au dernier dimanche de mai. Si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la Fête des Mères a lieu le premier dimanche de juin.

Et dans les autres pays ?

Célébrée  à  travers  le  monde,  la  tradition  n’est  pourtant  pas  la  même  partout.

Aux Etats-Unis, c’est le deuxième dimanche de mai que les mamans sont à l’honneur. La tradition veut que l’on offre des cartes de vœux et que l’on fasse une grasse matinée… Le petit déjeuner au lit est de  rigueur !

En Espagne, « El dia de la madre » tombe le premier dimanche de mai, et c’est l’occasion pour chaque mère de se reposer. Il est de coutume que toute la famille aille au restaurant et que l’établissement offre une  fleur  à  chaque  mère.

Au  Danemark,  ce  sont  plutôt  aux  chocolats  que  les  mamans  ont  droit.  Célébrée  le  deuxième dimanche de mai, comme dans beaucoup de pays, l’événement est davantage fêté dans les petites villes que  dans  les  grandes.

En Chine, on ne célèbre sa maman que jusqu’à 35 ans. La fête, non inscrite au calendrier officiel chinois,  étant  réservée  aux  jeunes  générations.

http://www.marieclaire.fr/,fete-des-meres,20119,692471.asp

http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_des_M%C3%A8res

http://www.joyeuse-fete.com/fetedesmeres2.html

http://www.journaldesfemmes.com/maman/magazine/fete-des-meres-l-origine.shtml

Le bonheur de rire

« L’humanité se prend trop au sérieux. C’est le péché originel de notre monde.
Si l’homme des cavernes avait su rire, le cours de l’histoire eut été changé. »

Oscar Wilde

le bonheur de rire

Le 3 mai c’est la 17e journée mondiale du rire

La journée mondiale du rire existe depuis 1998… comme les occasions de rire ne sont pas si nombreuses, profitons-en et commençons pas une devinette :

Savez-vous ce que font les Québécois chaque jour pendant 3/4 d’heure ?
– Ils se rendent au travail ?
– Ils sont inquiets à cause de la crise financière internationale ?
– Ils réfléchissent à leur menu du lendemain ?

Bien que tout cela soit possible, la réponse à la question est ailleurs : chaque jour, ils passent plus de 45 minutes à rire !

http://www.journee-mondiale.com/159/journee-mondiale-du-rire.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_internationale_du_rire

Les bienfaits du rire sur la santé

Un enfant rit en moyenne 300 à 400 fois par jour. L’adulte ne rirait lui que 20 fois par jours. Des études démontrent que les individus laissent de moins en moins de place au rire : 19 minutes en 1939, 6 minutes en 1983 et moins d’une minute aujourd’hui. Des chiffres surprenants surtout lorsqu’on sait que 7% des français prétendent ne pas rire du tout. La tendance est la même à l’échelle mondiale.

Les raisons sont difficiles à expliquer même si les rythmes de vie stressants et les conventions sociales intransigeantes induisent une pression sociale généralisée (carrière professionnelle, compétitivité, rendement, etc.). Selon les médecins, 10 à 15 minutes de rire par jour permettraient pourtant de se maintenir en bonne santé. Concrètement, le rire a des répercussions sur :

  • La douleur. En distrayant et en réduisant les tensions musculaires, le rire permet d’agir sur la douleur. Il augmente la production de catécholamines, des anti-inflammatoires aux propriétés antidépressives qui agissent comme une morphine naturelle.
  • Le système immunitaire. En riant, les échanges respiratoires sont 3 fois plus importants qu’à l’état normal. L’organisme reconstitue ainsi ses réserves en oxygène.
  • Le sommeil : en supprimant les tensions, le rire nous détend et permet de s’endormir plus facilement. Un bon remède contre l’insomnie !
  • Le stress. Le diaphragme est sollicité et la respiration est régulée lorsqu’on rit. Ainsi les tensions peuvent plus facilement être évacuées. Le rire détend grâce au sentiment de convivialité et d’humour qu’il induit.
  • Lénergie. Le rire influence l’humeur, nous rendant joyeux et énergiques. Cela peut avoir des répercussions sur notre santé psychique. En riant, l’organisme libère des endorphines qui ont un effet antidépresseur et anxiolytique.

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=zoom-therapie-par-le-rire

La thérapie par le rire 

La thérapie par le rire englobe un certain nombre de pratiques. On parlera selon le lieu de rigologie, de rigolothérapie, de yoga du rire, de gélothérapie ou encore de rirothérapie.

En France, la rigologie a été élaborée en 2002 par Corinne Cossero. Elle a fondé L’Ecole Internationale du Rire qui utilise un ensemble de techniques psycho-corporelles d’éducation émotionnelle destiné à stimuler la joie de vivre, l’optimisme, la créativité et d’une manière plus générale la bonne santé mentale, émotionnelle et physique. Ainsi des rigologues sont formés à ces pratiques jusqu’au Canada.

http://www.ecolederire.com/ 

Des études ont montré que le rire intentionnel produit les mêmes effets physiologiques et psychiques que le rire spontané. Ainsi différents outils ont été pensés :

  • Le yoga du rire. C’est une pratique développée par le Dr Madan Kataria qui affirme que le rire permet de stimuler la sécrétion d’endorphine, l’hormone du bonheur. Le yoga du rire n’utilise pas l’humour pour faire rire. Il fait appel à ce que le Dr Kataria nomme « le rire sans raison », le rire spontané de l’enfant que chaque adulte a en lui mais qu’il refoule la plupart du temps.  Une séance type comporte des exercices de rire, d’étirements, de relaxation et de respirations empruntées au yoga.
  • La Sophrologie Ludique®. Elle a été créée par Claudia Sanchez et Ricardo Lopez en 1985 à la faculté de Sophrologie sociale en Colombie. Elle est une invitation à vivre pleinement son corps et sa conscience à travers une dimension créative offerte par l’aspect ludique et une dimension profonde par la sophrologie caycedienne.
  • Les jeux. Le jeu renvoie à l’enfant, ce qui prédispose au rire. Il peut s’agir de jeux d’éveil, de coopération, de brise-glace, de détente ou d’expression. Tous permettent de lâcher prise, d’évacuer le stress et d’oublier la peur du ridicule car l’idée est belle et bien de gagner. Il permet aussi de renforcer la cohésion du groupe en créant le contact entre les uns et les autres. Cela instaure aussi un climat de confiance important pour pouvoir se vider l’esprit.
  • La méditation du rire s’effectue généralement en fin de séance de rire mais elle peut aussi se pratiquer seule. En position allongée, les participants se détendent et laissent émerger ce qu’ils ont en eux, qu’il s’agisse de rires ou de pleurs. La plupart du temps la séance se termine par un fou rire général grâce à un phénomène de contagion. Les tensions physiques et émotionnelles

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=zoom-therapie-par-le-rire-la-therapie-par-le-rire-et-ses-outils

http://www.sophrologieludique.com/

http://www.ecolederire.org

http://www.clubderire.com/

 

Piquer un fou rire avec le LOL Project

Le photographe David Ken photographie gratuitement des personnes en train d’éclater de rire et intervient en entreprise pour financer des journées LOL dans les hôpitaux, comme à Necker-Enfants malades. Un « lâcher-prise »qui fait du bien aux enfants malades comme aux soignants.

 http://www.lolproject.com/

bien-être par les arbres

Sylvothérapie, le bien-être au pied de mon arbre

Vous le faites peut-être déjà spontanément parce que vous avez remarqué que cela vous faisait du bien, vous procurait du bien-être… Se balader en forêt, ou  marcher pieds-nus dans l’herbe ou dans la terre, ou encore s’allonger dans un champ au soleil un petit moment, en fermant les yeux et en écoutant bourdonner la vie…

Et si ce sentiment de bien-être procuré par une balade en forêt n’était pas qu’un mirage mais cachait de véritables vertus physiologiques et thérapeutiques ! C’est en tout cas ce que prône la sylvothérapie ! Zoom sur une thérapie qui connaît un succès croissant.

 Selon Wikipédia , la sylvothérapie est un « mode de soin qui consiste à installer certains convalescents ou malades (victimes de maladies pulmonaires en général) dans certaines forêts pour leur offrir un air plus sain ».

Les cures sylvathiques sont un classique thérapeutique développé dès le 19e siècle dans certains pays nordiques et au Japon. Au pays du Soleil-Levant, les « bains de forêt » sont d’ailleurs une véritable institution. A deux pas de la capitale nippone sur-polluée, la préfecture de Tokyo parraine le sentier de sylvothérapie du parc d’Hinoara.

Au bout de 20 petites minutes de marche au milieu des eucalyptus, on conclut son parcours en beauté par un bain dans les sources thermales d’eau chaude de Kazuma. Et hop un maximum de bien-être!

bien-être par les arbres

Le vert qui guérit ou le bien-être par les arbres

Le parfum des arbres, les sons de la forêt, la sensation qu’apporte le soleil filtrant au travers des feuilles sont autant de facteurs menant au calme et à l’apaisement.
Des études ont démontré que le sang de personnes ayant marché dans les bois contenait un taux de cortisol (hormone de stress) beaucoup plus bas que celui de personnes ayant couvert la même distance en ville.
De même, la tonalité verte de l’environnement semble favoriser la guérison.
Ainsi les patients guériraient plus vite quand leur chambre donne sur un espace vert. Ils auraient moins de nausées et moins besoin d’analgésiques.
En forêt, les bienfaits de la marche sont décuplés. Ils ralentissement le rythme cardiaque, abaissent la tension artérielle.

Des tests psychologiques ont permis de mesurer les variations de l’humeur de sujets suite à une balade en forêt. Il a ainsi été démontré au Japon, que la marche en forêt augmentait les scores sur l’échelle de la « vigueur » des sujets, tout en diminuant ceux de l’anxiété, de la dépression ou encore de la colère.

Moins de microbes sur les Champs Elysées que sur les Grands Boulevards !

Les études du chercheur Georges Plaisance (années 1980), démontraient que l’air forestier contenait 50 microbes par m³ d’air en forêt littorale, contre 1 000 dans le parc Montsouris de Paris, 88 000 sur les Champs-Élysées, 575 000 sur les grands boulevards et 4 000 000 dans les grands magasins !

La forêt bénéficie d’un microclimat aux courbes de températures plus douces (effet tampon de la forêt), d’un air enrichi en dioxygène natif : trois fois plus de dioxygène produit par la forêt tempérée qu’en prairie.

Quelques conseils pratiques pour les non initiés, mêmes conseils que nous retrouvons en sophrologie !

– Marcher pieds nus dans l’herbe, un geste simple et agréable qui permet de faire circuler l’énergie dans tout le corps
– S’allonger sur le dos, dans l’herbe, prendre conscience que tout notre corps est en contact avec le sol, avec l’énergie de la terre. On laisse ses yeux se promener dans le ciel, la cime des arbres… en se concentrant sur notre respiration. Puis, on ferme ses yeux et on respire amplement plusieurs fois : séance de relaxation garantie !
– S’adosser à un arbre, on inspire en imaginant que toute la force de l’arbre pénètre notre bassin, et remonte le long de la colonne vertébrale. On souffle en laissant cette énergie se diffuser en nous.

Je ne sais pas ce que vous avez prévu ce week-end, moi direction le vert, l’oxygène, le bien-être à m’en remplir les poumons!

https://www.gotokyo.org/fr/tourists/topics_event/topics/110501/1.html

http://www.tourmag.com/La-sylvotherapie-ou-comment-se-ressourcer-dans-un-bain-de-foret_a69202.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvoth%C3%A9rapie

« Soyez sophroaddict ! »

Marcel Rufo, pédopsychiatre, révèle

J’ai une véritable passion pour la sophrologie : je me recentre, je me décontracte et je vais sereinement vers les épreuves de ma vie. Alors, un conseil d’ancêtre : économisez sur l’herbe, sur l’alcool et payez-vous une séance de relaxation. Elle vous sera utile pour les examens, pour votre sexualité et pour l’estime de vous. En souhaitant, par ailleurs, que ce procédé thérapeutique entraîne chez vous une véritable addiction : « Soyez sophroaddict je vous dis ! »

http://www.letudiant.fr/parents/la-chronique-de-marcel-rufo-19380/marcel-rufo-soyez-sophraddict.html

Dans son livre Allo Rufo, à la question « comment soigner les tics de ma fille », Marcel Rufo répond : « le TIC est la somatisation d’une pensée  que je fais sortir sur mon corps, pour éviter que cette peur me taraude et reste toujours en permanence dans mon esprit. Dans ces cas-là, je préfère conseiller les méditations corporelles (relaxation, sophrologie), pour après en venir à une explication psychologue ».

soyez sophroaddict

Sophrologue à Labège, la presse en parle

sophrologue à Labège Que vous ayez envie de gérer votre stress, d’apprendre à vous détendre, de retrouver un sommeil réparateur…, je vous propose un accompagnement avec la sophrologie, en individuel, en groupe, adolescents, adultes, entreprises…

Merci à La Dépêche pour ce bel article. Tout y est : mon parcours professionnel de consultante puis le choix de changer de voie et de me diriger vers la sophrologie, mon diplôme de sophrologue reconnu par l’Etat, mon intervention auprès des particuliers (enfants, adolescents, adultes) et aussi en entreprise dans le cadre de la prévention et de la gestion du stress et des risques psychosociaux.