Étiquette : concentration

SOPHROLOGIE SEANCE GROUPE Blog

En juillet, relaxez-vous! Séances de Sophro-Méditation

L’été est le moment propice pour se pauser. Pour cela, je vous propose de nous retrouver tous les lundis de juillet pour des séances de groupe de sophro-méditation.

Pendant une heure, nous pratiquerons des exercices de sophrologie suivis d’un moment de méditation.

Vous pourrez en tirer de nombreux bénéfices :

Mieux gérer votre stress

Prendre de la distance avec les pensées parasites et les émotions désagréables (peur, tristesse, colère…)

Apprendre à lâcher prise

Etre davantage bienveillant avec vous-même et votre entourage, vos relations sont plus harmonieuses

Augmenter votre concentration

Les séances se déroulent de 19h à 20h à l’école élémentaire de Labège.

Inscription au 06 20 35 42 63 ou par mail : sandrinemoreau@sophrologie31.net

Aucune tenue particulière ! quant à la posture en méditation, vous pouvez être en lotus ou assis sur une chaise.

Tarif de la séance : 12 euros

SOPHROLOGIE SEANCE GROUPE

Blog

Profitez de l’été pour faire une pause méditation!

Nous sommes fin juillet, vous avez encore le temps de venir faire une pause le lundi de 19h à 20h. C’est l’occasion de vous offrir une parenthèse bienfaisante, d’arrêter d’être dans le mode FAIRE. L’été est la période idéale pour tester ou continuer à pratiquer la méditation.

Pour cela, vous avez juste à :

  • mettre une tenue confortable
  • vous rendre à l’école élémentaire de Labège
  • éteindre votre portable pendant une heure…

 

 méditation

Grâce à la méditation : 

 Vous améliorez votre concentration

– Chaque fois que vous êtes concentré(e) sur votre ancrage, vous n’habitez plus vos pensées, vous êtes plus apaisé(e)

– Chaque fois que vous réalisez que votre esprit vagabonde, vous êtes de nouveau pleinement conscient(e), pleinement présent(e).

– Chaque fois que vous ne vous jugez pas, quand vous réalisez que vos pensées vous emmènent où bon leur semble, vous expérimentez la bienveillance, plutôt que de vous critiquer. Il vous sera alors plus facile de faire de même dans votre quotidien, quand vous serez face à des situations difficiles.

 Chaque fois que vous notez où vos pensées vous emmènent (dans le passé  : »J’ai oublié de rappeler untel ; pourquoi m’a-t-il fait cette remarque ? », dans le futur : « J’appréhende la réunion de demain »,dans l’action : « Il  faut que je passe au pressing », dans le jugement : »Je n’arrive pas à me concentrer, mon esprit part dans tous les sens, c’est une catastrophe »), vous vous donnez la possibilité de mieux connaître vos schémas de pensées.

Prendre conscience de vos schémas de pensées habituels, développer une plus grande patience, répondre plutôt que réagir à ce qui vous stresse ou vous perturbe dans votre quotidien, cultiver la bienveillance avec vous-même et avec les autres, voici le formidable défi auquel vous invite la méditation de pleine conscience.

Un grand merci à Clémence Fulleda pour son article dans le journal la Voix du Midi Lauragais.

http://www.voixdumidilauragais.fr/on-a-teste-pour-vous-la-meditation-collective_6662/

http://actu.cotetoulouse.fr/on-teste-vous-meditation-collective-labege-sophrologie_42084/

Blog

Roland Garros : Tsonga, la métamorphose avec la sophrologie

Tsonga pratique la sophrologie

Lors du dernier tournoi de Roland-Garros, Tsonga a affiché un visage différent des années précédentes. Plus serein, il semblait imperméable à la pression. Le Manceau pratique la sophrologie pour harmoniser son corps et son esprit et surtout, pour chasser ses peurs et son stress. « Il s’est remis en question et surtout il s’est recentré sur lui-même, » explique Nicolas Escudé, un de ses conseillers, qui ajoute : « avant, il avait tendance à se disperser sur le terrain. Depuis le début de cette quinzaine, il a l’air d’avoir compris pas mal de choses et c’est assez remarquable. »

MaxPPP

http://www.franceinfo.fr/sports/tennis/article/roland-garros-tsonga-la-metamorphose-688458

La sophrologie pour une performance sportive optimale

Pour parvenir à un haut niveau dans de bonnes conditions, beaucoup de sportifs utilisent la sophrologie en préparation mentale. Car à ce niveau, le mental fait toute la différence. Motivation, concentration, maîtrise du stress, confiance en soi sont en effet la clé de la réussite.

Un match crucial, une pression psychologique intense, une tension musculaire excessive… Chaque sportif y est soumis et sait combien l’excès de stress peut quelques fois lui faire perdre ses moyens et faire basculer le cours des événements.

Non maîtrisé, le stress peut entraîner de nombreux facteurs d’échec, comme un rétrécissement du champ de vision, une mauvaise coordination motrice, des problèmes de timing (trop impulsif ou bien trop lent) à des moments décisifs, ou bien des pensées parasites qui viennent troubler la capacité d’action du sportif.

Pire encore, le stress est parfois à l’origine de blessures dues à une tension musculaire trop importante ou à un manque de concentration. Le travail sophrologique, en affinant les sensations, va entre autres permettre à l’athlète de gérer ce stress finement et automatiquement pour une performance optimale.

Raymond Abrezol est l’un des premiers Sophrologues à avoir utilisé les techniques de sophrologie appliquées au sport en tant que préparateur mental. Il a ainsi contribué à l’obtention de plus de 200 Médailles Olympiques et de championnats du monde grâce à la pratique de la sophro-pédagogie sportive.

Les intérêts de la sophrologie pour les sportifs

La sophrologie présente plusieurs intérêts pour le sportif qui doit accomplir des actions et des gestes très précis dans des conditions stressantes. D’un autre coté, le sportif a besoin d’un certain niveau de stress pour performer. L’idéal sera donc un stress maximal positif (ou eustress) sans basculer dans l’excès (surstress). La pratique régulière de la sophrologie permet cette gestion du stress.

La sophrologie développe également la connaissance et la maîtrise du corps, la capacité à sentir son corps et son positionnement afin de gagner en précision. Une perception fine et précise des mouvements, des accélérations, par exemple. Elle permet également de gérer son effort et de ne plus solliciter les muscles inutilement par une tension accrue et mal orientée. Le travail sur la respiration vient compléter le travail de gestion du stress en offrant d’excellents outils d’oxygénation rapide et en agissant en profondeur.

La faculté de concentration dans l’ici et maintenant, développée par la sophrologie, va permettre au sportif de ne plus être dispersé par des pensées parasites ou des éléments extérieurs perturbateurs. La compétition, dans son exigence de performance, peut avoir des conséquences sur le sportif dans son estime de soi, estime régulièrement remise en question.

Sophrologie et training mentalLe travail de confiance en soi va désamorcer les stratégies inconscientes d’échec, la motivation du sportif pourra alors exprimer son plein potentiel. Car la sophrologie permet à chacun de mieux se connaître, d’identifier ses craintes et de mieux se situer par rapport à ses objectifs, à l’adversaire, au public…

La sophrologie apprend également à reprogrammer la sensation de douleur : en se concentrant sur d’autres perceptions, en visualisant des images de bien-être, et en maîtrisant sa respiration.

Enfin, la gestion de l’émotionnel (pierre angulaire du travail de sophrologie) contribue à l’efficience du sportif qui reste concentré sur son objectif en toutes circonstances.

http://www.sport-passion.fr/conseils/sophrologie-sport.php

 

Blog

Sophrologie et cyclisme – Pendant la compétition

Le Tour de France 2014 a débuté le 05 juillet. C’est l’occasion de revenir sur la préparation physique et mentale des coureurs. Le cyclisme est un sport qui de plus en plus a recours à la sophrologie.

Adam Bowie via Flickr
Adam Bowie via Flickr

Le mental : Il doit être détendu, l’intérieur est calme, apaisé, et ce malgré l’enjeu. La faculté de concentration est tournée vers le présent, sur l’instant. Il n’y a pas de prise en compte du passé, ni de l’avenir. Le coureur doit avoir la capacité d’être enfermé dans une bulle tout en ayant libre accès à l’ensemble des informations extérieures et intérieures.

Le corps : les muscles qui ne sont pas directement impliqués dans l’effort musculaire et qui maintiennent la posture sont à la juste tension. Il doit y avoir de la fluidité, de la souplesse dans les mouvements. Le coureur se fait confiance et n’est pas dans l’analyse. Il est « présent », capable d’accélérer ou d’attendre patiemment si c’est nécessaire, sans se laisser déborder par des émotions ou des pensées négatives.

Le geste signal : plus le coureur avance dans l’âge et plus il a des problèmes d’asthme à l’effort. Le coureur pourra effectuer (travaillé en séance) le geste signal lorsqu’il sent la crise venir. Il se détend automatiquement et repense à tout ce qu’il doit faire pour éviter la crise.

Retrouvez le dossier complet dans Cyclism’Actu, en collaboration avec Laurent Favarel, sophrologue dans le monde du sport. Le cyclisme est un sport qui de plus en plus recourt à la sophrologie

http://www.cyclismactu.fr/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-1-4-40547.html


VIDÉO EXPLICATIVE – DYNAMISATION par Cyclismactu

http://www.cyclismactu.fr/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-2-4-40642.html


VIDÉO EXPLICATIVE – REVEIL MUSCULAIRE par Cyclismactu

http://www.cyclismactu.fr/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-3-4-40643.html


VIDÉO EXPLICATIVE – RELAXATION DYNAMIQUE par Cyclismactu

http://www.cyclismactu.fr/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-4-4-40644.html


VIDÉO EXPLICATIVE – RECUP SOMMEIL par Cyclismactu